Picture of Marie-Anne DAYÉ

Marie-Anne DAYÉ

Conceptrice - Rédactrice

Continuer de tisser des liens autour des travailleurs étrangers temporaires

Rencontres avec des représentants de consulats, création de nouveaux canaux de communication, organisation du Salon de l’immigration et de l’intégration : les dernières semaines ont permis non seulement de préparer l’arrivée de nouveaux travailleurs étrangers temporaires au Québec, mais aussi de renforcer l’écosystème entourant ces nouveaux arrivants. 

En avril 2022, quatorze des organismes communautaires soutenus par le gouvernement du Canada, dans le cadre d’un appel à projets géré par Immigrant Québec à l’intérieur du Programme des travailleurs étrangers temporaires, ont rencontré des représentants des consulats du Mexique et du Guatemala. Ces moments d’échange auront permis à tous ces groupes de mieux comprendre le rôle de chacun et leurs champs d’action respectifs. 

Des groupes WhatsApp pour le Mexique et le Guatemala

Au lendemain de ces rencontres, deux groupes WhatsApp ont été mis sur pied, l’un pour le Mexique, l’autre pour le Guatemala. Ces canaux réunissent tant des représentants des consulats que des organismes offrant des services aux travailleurs étrangers temporaires agricoles et ayant pris une part active à ces rendez-vous. Des représentants d’Immigrant Québec participent aussi à ce réseau qui regroupe plus d’une trentaine d’abonnés. 

« À l’origine, le consulat du Guatemala cherchait une plate-forme pour envoyer rapidement des informations, échanger avec les groupes, car il reçoit beaucoup de demandes de travailleurs pour du soutien juridique ou psychologique par exemple, et n’a pas nécessairement les ressources pour y répondre », rappelle Agnès Merlin, responsable du projet « Soutien aux travailleurs étrangers temporaires en période de COVID-19 » chez Immigrant Québec. 

Ces deux nouveaux groupes WhatsApp permettent aussi aux intervenants de communiquer plus facilement entre eux, en évitant les intermédiaires. « C’est aussi utile puisque les organismes peuvent se référer certains travailleurs qui ne seraient pas dans leur région par exemple, ou encore poser des questions sur des cas précis », ajoute-t-elle. Bref, ces canaux permettent de s’appuyer sur l’expertise des uns et des autres. 

Du mouvement en région

À l’invitation du consulat du Mexique, des représentants d’Immigrant Québec se sont aussi rendus à Sherbrooke pour assister à une séance d’information destinée aux travailleurs étrangers temporaires. Plus d’une vingtaine d’entre eux étaient sur place pour assister à différentes présentations par des organismes communautaires comme AIDE ou des établissements bancaires comme Desjardins. Des sujets comme talon de paie, les transferts bancaires, les assurances y ont été abordés. 

D’ailleurs, Immigrant Québec prépare une tournée des régions pour participer à différentes activités au cours de l’été. L’organisme aimerait ainsi faire la tournée des 17 organismes participant au projet au cours des prochaines semaines. Une façon de mieux se connecter au terrain.

À la rencontre des nouveaux arrivants

Immigrant Québec a aussi tenu kiosque au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec, qui s’est tenu les 25 et 26 mai 2022 à Montréal. Pendant deux jours, une quinzaine d’organismes participant au Programme des travailleurs étrangers temporaires ainsi que les consulats du Mexique et du Guatemala s’y sont succédé. Une présence qui leur a permis de rencontrer les nouveaux arrivants, de présenter leurs différents projets et de répondre aux questions des participants. Pour l’occasion, une grande carte du Québec présentant ces différentes ressources était aussi affichée, ainsi que des vidéos de présentation des projets. Des cartes postales bilingues et des dépliants ont été également distribués aux visiteurs. 

Organisé par Immigrant Québec, le Salon de l’Immigration a permis de réunir plus de 260 exposants au Palais des Congrès de Montréal. « L’objectif d’un tel événement, c’est d’aider le nouvel arrivant à pouvoir s’intégrer dans toutes les sphères de sa vie, aussi bien du côté professionnel, familial, ou des études, décrit Agnès Merlin. En plus des recruteurs sur place, plusieurs organismes présents offrent aussi de l’aide à ces personnes pour s’installer, inscrire leur enfant à l’école, à la garderie ou encore à trouver un logement. » Au final, le Salon a attiré plus de 7 000 personnes. Plus du tiers d’entre eux (37 %) étaient des immigrants arrivés au Québec en 2022. 

D’autres activités à surveiller

En plus des activités de réseautage se déroulant tous les trois mois entre les organismes d’aide aux travailleurs étrangers temporaires et Immigrant Québec, l’organisme prépare aussi le prochain Sommet de l’immigration au Québec. Cet événement, qui se déroulera à Drummondville le 16 novembre 2022, permettra de réunir plus de 400 professionnels gravitant autour de ce sujet et des représentants de ministères. Cette année encore, les organismes du Programme des travailleurs étrangers temporaires y seront invités à réseauter et à partager leurs meilleures pratiques. 

Immigrant Québec a aussi été invité, avec trois autres organismes, a participé à un appel de projets organisé par le gouvernement du Canada. Si l’organisme l’emporte, il pourra continuer de gérer les activités au Québec autour du programme de soutien aux travailleurs étrangers temporaires en période de COVID-19 jusqu’en 2024. Ce faisant, l’équipe aimerait passer le nombre d’organismes appuyés par ce projet de 17 à 30. De même, Immigrant Québec prévoit étendre ses activités dans certaines régions qui sont moins bien couvertes actuellement, comme la Gaspésie, le Nord-du-Québec ou l’Outaouais, détaille Agnès Merlin. Un dossier à suivre !

Partagez l'article :

Facebook
LinkedIn
Courriel
Imprimez

Articles récents